A la conquête des fjords !

Voyage rime souvent avec partage ! C’est en tout cas ce qui résume le mieux le séjour en Norvège de Maxime Schuler et Charlie Bellemin, nos aventuriers du jour. Retour sur notre rencontre avec ces adeptes de ski de randonnée et d’espaces vierges.

Hiking on the Moon : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

– Maxime : Charlie et moi sommes associés dans la vie professionnelle, mais surtout de très bons amis depuis notre tendre enfance. Nous partageons le même intérêt pour les sports outdoor et adorons passer du temps en montagne et sur les sommets enneigés.

Hiking on the Moon : Qu’est-ce qui vous a donné envie de partir en Norvège faire du ski de randonnée ?

– Maxime : Lors d’un voyage d’été aux îles Lofoten, je me suis juré qu’un jour je reviendrais en Norvège, et cette fois pour skier. Le fait de partir du sommet d’une montagne et d’arriver directement au bord de l’eau, sur la plage, m’a toujours fait rêver.
– Charlie : C’est lors d’un rendez-vous professionnel que nous avons entendu parler de ce voyage au Nord de la Norvège. Quand on a su qu’il restait quelques places, nous n’avons pas réfléchi une seule minute et avons saisi cette opportunité !

Hiking on the Moon : Comment s’est déroulé votre périple ?

– Charlie : Nous sommes partis de Tromsø, une ville située au Nord du cercle polaire arctique, et avons navigué durant 7 jours entre les différentes îles de la Norvège. Chaque jour, nous avons gravi un nouveau sommet en ski de randonnée, pour ensuite profiter des joies de la glisse et d’une vue imprenable sur les fjords.
– Maxime : Le bateau, et pas n’importe lequel, venait nous récupérer au bord de l’eau après chaque sortie. Nous étions logés sur le « Fleur de Lampaul », un voilier de 1948 qui a sillonné toutes les mers du globe et qui est maintenant classé Monument Historique.

Hiking on the Moon : Quels sont vos plus beaux souvenirs ?

– Maxime : Sans hésiter, le mode de vie lié à ce voyage ! Après un effort physique, on arrive « les skis dans l’eau », on pêche à bord du bateau et on déguste ce poisson frais avec toute l’équipe à la nuit tombée. Et bien évidemment, le fait de voir constamment la mer alors qu’on est entrain de skier !
– Charlie : Pour moi, c’est le fait de partir avec des gens que je ne connaissais pas, de passer autant de temps ensemble dans un espace de vie réduit, avec tous la même passion pour la montagne.

Hiking on the Moon : Quels conseils donneriez-vous aux lecteurs d’Hiking on the Moon ?

– Charlie : Même si ce voyage coûte relativement cher, j’espère que les passionnés de ski de randonnée auront l’occasion de faire la même chose que nous, car ça vaut vraiment le coup !
– Maxime : J’en profite pour remercier tous les copains et ma famille, qui m’ont offert ce voyage et par conséquent un cadeau inoubliable. Et pour le conseil, je recommande sans hésitation de voyager sur le Fleur de Lampaul !

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur la Norvège, un reportage est dédié à ce pays nordique dans le dernier numéro d’Hiking on the Moon by Quechua.

Sommet Ullstinden en face des Alpes de Lyngen

Village de pécheur au levé du jour (04h30 à Havnnes)

Fleur de Lampaul, un vieux gréement, classé monument historique, il a notamment appartenu à la Fondation Nicolas Hulot

IMG_0534

Au sommet de l'ile d'Uloya

Glacier 800 m d'altitude  70ème parallèle

IMG_0649

IMG_0758

IMG_1054

IMG_0763

IMG_0989

IMG_0812

IMG_1018

Le rêve de tout skieur...

Perfect spot pour jeter l'encre et passer la nuit en toute quiétude

IMG_0775

Crédit photo : Feel Event Spirit

Commentaires

comments

Read this article in English

Vous aimerez aussi :
En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer la qualité de votre visite, vous proposer des services et offres adaptés, ainsi que des options de partage social. J'accepte En savoir plus