[VOTRE AVENTURE] ISLANDE, EPISODE 3 : LE JOUR SANS FIN

Pour cet ultime épisode, Jean-François revient sur cet étrange sentiment insufflé par le jour sans fin : « S’il n’y avait qu’une raison pour se rendre en zone polaire ce serait celle-là ! L’expérience du jour permanent, lorsque la nuit devient un souvenir est un moment aussi rare que précieux ».

Petit rappel pour ceux qui prendraient l’aventure en route : Jean-François Lurol est un photographe amateur et un aventurier chevronné qui a passé 6 jours en totale autonomie dans la péninsule du Hornstrandir au nord-ouest de l’Islande. Au travers de 3 récits, il revient pour vous sur les éléments qui ont fait de cette aventure un voyage d’exception !

Péninsule du Hornstrandir Jean François Lurol

—- EPISODE 3 : LE JOUR SANS FIN —-

Il faut remonter loin dans le temps et dans l’histoire de la terre pour comprendre cette singularité. Il y a plusieurs dizaines de millions d’années, une météorite a percuté notre planète. Le choc fut tellement violent qu’il changea l’axe de rotation de la terre par rapport au soleil. Cette inclinaison nouvelle créa les saisons et, pour les zones arctiques, le jour sans fin en été, suivi d’une nuit permanente en hiver.

Midnight Sun in Iceland

Le phénomène est d’autant plus marqué qu’on se rapproche des pôles. Au Spitzberg, par exemple, à moins de 1 000 km du pôle Nord, dès le mois d’avril, le jour est total. A minuit, vous levez les yeux sur un soleil métallique qui tourne au-dessus de vous sans jamais descendre sur l’horizon.
Dans les zones sub-polaires de l’Europe « continentale » (Laponie ou Islande notamment) le phénomène est moins accentué et dure moins longtemps. Il n’empêche que lorsqu’on s’y trouve, l’impression est saisissante !

Soleil de minuit jour sans fin
(Photo prise en Laponie par Jean-François Lurol en 2000.)

A la fin du mois de juin, au nord de l’Islande, la nuit n’existe pas. Tout au plus la luminosité décroit un peu entre minuit et 2 heures du matin. Imaginez dès lors les possibilités qui s’offrent à vous ! Marcher quand vous en avez envie, dormir quand vous êtes fatigués, mangez lorsque que vous avez faim. La notion de « jour », telle que nous la connaissons, disparaît rapidement au profit d’une appréhension animale de la piste et du territoire.

Soleil de Minuit au nord de l''Islande

Un conseil : emmenez une montre et regardez-la de temps en temps si vous avez un avion à prendre ! Sans cela, la déconnexion est rapide et puissante. Vous voici projetés dans un jour sans fin.
La nuit n’existe plus. La mort n’est plus qu’une hypothèse lointaine…

Midnight Sun, soleil de minuit -  Jean François Lurol

Pour (re)découvrir les précédents épisodes, c’est par ici :

>> Episode 1 : La péninsule du Hornstrandir <<

>> Episode 2 : le renard polaire <<

 

Commentaires

comments

Read this article in English

Leer este artículo en español

Vous aimerez aussi :
En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer la qualité de votre visite, vous proposer des services et offres adaptés, ainsi que des options de partage social. J'accepte En savoir plus