[VOTRE AVENTURE] NORVÈGE, EPISODE 1 : PRÉPARATIFS ET ITINÉRAIRE POUR UN TREK EN AUTONOMIE

À chaque nouvelle aventure, un nouvel aventurier ! Après Jean-François Lurol, c’est Théo Giacometti, photographe et passionné de montagne, qui nous raconte son trek en autonomie sur les terres gelées de Norvège : 200 km, 4 000 m de dénivelé positif et 87 heures de marche dans le parc National du Hardangervidda. 

Pour ceux qui nous rejoignent en cours de route, « Votre aventure » est la rubrique où vous prenez la parole pour nous compter vos escapades en pleine nature. Ainsi, au travers de 5 épisodes, Théo va nous faire partager ses 15 jours de randonnée dans l’immensité et la solitude norvégienne.

Né en 1989, il vit dans les Alpes de Haute-Provence. Diplômé en cuisine, il est aussi doté d’une très belle plume et auteur du roman « Puisque chante la nuit » publié en avril 2013. C’est également un excellent photographe, que nous vous avions déjà présenté dans un portrait d’artiste il y a plusieurs mois.

Theo Giacometti votre aventure Norvège

— EPISODE 1 : PRÉPARATIFS ET ITINÉRAIRE POUR UN TREK EN AUTONOMIE —

Avril 2015. Le projet est lancé. Trek en autonomie complète. J’y tiens. Une quinzaine de jours.
Une chose après l’autre. Je choisis une destination : la Norvège. Ce pays m’attire depuis longtemps.
Je l’ai notamment découvert à travers le travail photographique exceptionnel de Vincent Munier.
Je sais ce que je cherche : Terre aride et gelée. Immensités froides et solitude absolue.

Giacometti-hikingonthemoon.norvege41-itine¦üraire

Fils de la montagne et des crêtes aiguisées, je veux partir à la recherche des plaines vallonnées et infinies.
Que la marche devienne mécanique et répétitive, pour y ouvrir grand mes yeux et y découvrir le silence profond et le vent glacial.
Que mon regard puisse parcourir des kilomètres, à travers ces paysages magnifiques et puissants.

Tout reste à faire, fixer des dates à l’avance, quitte à en subir les conditions météorologiques.
Déterminer une zone géographique plus précise, un itinéraire approximatif, faire le point du matériel nécessaire et des conditions auxquels je serai confronté.

Giacometti-hikingonthemoon.norvege42-itine¦üraire

Voilà le topo : Direction le Parc National du Hardangervidda, en plein centre du pays avec un ami, pour quinze jours de marche en autonomie. Cela me semble un bon compromis entre altitude et latitude. Nous serons au pied du glacier du Hardangerjøkulen. dans une région montagneuse qui devrait être accessible à cette période de l’année.

Parc-National-Norvège

Je m’appuie sur les guides spécialisés afin de préparer mes étapes. J’aime bien connaitre l’emplacement des refuges le long de mes itinéraires, par sécurité, mais cette fois-ci, il faudra s’en passer. Tout est fermé jusqu’au milieu de l’été.

Trek-Hardangervidda-National-Park-Norvège

Départ de Kinsarvik, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest du parc, à mi-chemin entre Bergen et Oslo. Nous rejoindrons Geilo, 120 kilomètres plus à l’est, à travers une marche d’environ 200 km à travers le parc national. Il est essentiel de se rendre compte des conditions météorologiques et climatiques sur place afin de choisir et préparer le matériel.

Giacometti-hikingonthemoon.norvege39-itine¦üraire

La difficulté principale sera donc clairement l’autonomie complète. Nous emportons toute la nourriture nécessaire pour ce voyage, ce qui représente un peu plus de 3,5kg par personne. Nous devrons donc limiter le poids au maximum sur le reste de l’équipement, afin de ne pas porter plus de 18 ou 20 kg. Chaque gramme compte. Il ne faut manquer de rien, mais ne prendre que l’essentiel. Nous ne pouvons ni manquer de nourriture, ni nous surcharger. De plus, je n’aurais aucun point de ravitaillement électrique je dois être sûr d’avoir assez de batteries pour l’appareil photo, et de gaz pour le réchaud.

Giacometti-hikingonthemoon.norvege45-itine¦üraire

Même au mois de juin la Norvège reste un pays rude. La météo y ait extrêmement changeante et les températures froides. L’humidité sera sans aucun doute notre plus grand ennemi : neige en quantité, pluie fréquente, marécages, lacs et torrents impétueux. Nous devons nous en protéger au maximum et nous assurer de dormir au sec, quoi qu’il arrive.

Infos de dernières minutes : Les conditions météo exceptionnelles les ont poussées à modifier notre itinéraire par sécurité. Ils ont donc abandonné une partie du plateau central du Hardangervidda, au profit d’un trek de 4 jours dans la région de Geilo.

>>> RDV jeudi prochain pour découvrir le 2ème épisode <<

Commentaires

comments

Read this article in English

Vous aimerez aussi :
En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer la qualité de votre visite, vous proposer des services et offres adaptés, ainsi que des options de partage social. J'accepte En savoir plus