[VOTRE AVENTURE] ISLANDE, EPISODE 2 : LE RENARD POLAIRE

Pour ce 2ème épisode, et après nous avoir présenté la péninsule du Hornstrandir, Jean-François dresse le portrait du renard polaire, aussi appelé vulpes lagopus. Tantôt curieux et tantôt farouche, vous devriez vite tomber sous le charme de cet animal de l’Arctique qui change couleurs en fonction des saisons ! 

Avant de faire la connaissance de ce renard arctique et pour ceux qui auraient loupé le premier épisode, Jean-François Lurol est un photographe amateur et un aventurier chevronné qui réalisé en début d’été un trek de 6 jours en autonomie, au nord-ouest de l’Islande. Au travers de 3 récits, il revient pour vous sur les éléments qui ont fait de cette aventure un voyage d’exception !

Péninsule du Hornstrandir Jean François Lurol

—- EPISODE 2 : LE RENARD POLAIRE —-

Le renard polaire est l’animal emblématique du Hornstrandir. L’espèce est arrivée en Islande il y a plusieurs milliers d’années, lors de la dernière ère glaciaire, en marchant sur la mer gelée.

Plus trapu que son cousin européen, le renard roux, le vulpes lagopus pèse environ cinq kilos à l’âge adulte.
Son espérance de vie ne dépasse pas 15 ans. Equipé pour les conditions extrêmes, le renard polaire peut résister à des températures de -50°.

Arctic fox iceland
© Jean-François Lurol

Vous pouvez l’observer dans l’ensemble de la zone arctique, Spitzberg, Russie, Alaska, Canada, Alpes scandinaves. En Islande, il est présent principalement dans le Hornstandir, région dans laquelle il est protégé depuis près de 40 ans.

arctic fox by Jean François Lurol
© Jean-François Lurol

Lors de mon trek, du 26 juin au 3 juillet 2015, j’ai pu l’observer chaque jour. Tantôt hardi (mon premier réveil dans ce bout du monde s’est fait… face à un individu renard très sociable !), tantôt farouche (les renardeaux, notamment, sont difficiles à observer), le renard polaire règne en prince sur la péninsule du Hornstrandir.

Renard polaire Billy Lindblom
© Billy Lindblom

Si vous vous rendez là-bas, vous pourrez en apercevoir à peu près partout, en particulier dans la zone du Hornbjarg où ils vivent nombreux du fait de la présence des oiseaux. Car, si dans d’autres régions arctiques les renards polaires se nourrissent des restes des proies des loups ou des ours polaires, en Islande leur nourriture principale est constituée par les oiseaux et leurs œufs.

arctic fox Paul Williams
 © Paul Williams

 La fourrure épaisse du renard polaire est blanche en hiver, ce qui lui permet de se confondre à son environnement. Elle devient gris noir en été. Lorsque j’ai traversé le Hornstrandir, à la jonction de deux saisons, la plupart des vulpes lagopus croisés portaient à la fois leur pelage d’été et des restes de leur fourrure d’hiver.

arctic fox Emma© Emma

Lorsque vous serez en haut des falaises du Hornstrandir, regardez du côté des corniches, les terriers creusés à quelques mètres des colonies d’oiseaux. Il est probable que vous les rencontrerez…

>> LIRE L’EPISODE 1 <<

 En bonus, une vidéo que l’équipe Hiking on the Moon aime tout particulièrement : le plongeon du renard polaire !

Commentaires

comments

Read this article in English

Leer este artículo en español

Vous aimerez aussi :
En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer la qualité de votre visite, vous proposer des services et offres adaptés, ainsi que des options de partage social. J'accepte En savoir plus