[Votre aventure] Islande, Episode 1 : La Péninsule du Hornstrandir

« Votre aventure » est la rubrique où vous prenez la parole pour nous compter vos escapades en pleine nature. Pour ce premier article, c’est le photographe amateur et fidèle testeur Quechua Jean-François Lurol qui s’y colle. Son aventure ? Un trek de 6 jours en autonomie dans la péninsule du Hornstrandir en Islande.

Péninsule du Hornstrandir Jean François Lurol

Passionné de montagne depuis tout petit, penchant qu’il a hérité de ses parents, Jean-François a découvert les grands treks vers l’âge de 30 ans avec tout d’abord un voyage en Laponie, puis avec de belles expéditions sur l’île de Spitzberg et en Islande, toutes regroupées dans son livre Prières Polaires. Le mélange d’aventures, de joies simples et de détachement du monde sont les éléments qui le motivent, tout comme le fait de partir en solitaire et de tracer sa route à la carte et à la boussole.

Quand Jean-François nous a fait part de sa nouvelle expédition islandaise, dont le départ était programmé pour le 26 juin dernier, nous avons profité de son voyage pour lui demander de tester certains produits Quechua. Veste imperméable, duvet et doudoune l’ont donc accompagnés pour être mis à rude épreuve. En attendant de recevoir son rapport de test, il nous fait partager un peu de son bonheur solitaire en 3 épisodes !

—- EPISODE 1 : PÉNINSULE DU HORNSTRANDIR —-

A l’extrémité nord-ouest de l’Islande, face au Groenland et près du cercle polaire, se trouve la péninsule du Hornstrandir. Un seul moyen pour y accéder : le bateau.

La région est en effet isolée du reste de l’Islande par l’énorme glacier Drangojokull qui empêche toute possibilité d’accès par la terre.

Péninsule du Hornstrandir

Depuis 40 ans, le Hornstrandir est une réserve naturelle, jalousement protégée par les islandais.

Ici, le monde tel que nous le connaissons, s’arrête. Pas d’habitants permanents, pas de routes, pas de téléphone, pas de réseau, pas même de sentiers tracés dans les montagnes, à l’exception de quelques zones balisées par les cairns.

Péninsule du Hornstrandir

Dans ce monde oublié, les seuls compagnons sont les animaux sauvages, la neige, les pierres, les rivières, l’océan glacial arctique… et le vent.
En l’absence de repères et de présence humaine, le chemin se fait à la carte, à la boussole… et à l’instinct d’orientation.

La vigilance est nécessaire et constante. Terrain difficile alternant de longs névés, des roches de moraine, des zones humides et spongieuses, des rivières sans pont qu’il faut traverser à gué.

Péninsule du Hornstrandir Islande

Les descentes succèdent aux montées. A part le bord de mer, pas de terrain plat, pas de répit. On passe d’une vallée glaciaire à l’autre, on additionne les dénivelés.

La météo change très vite. En altitude, brouillard, vent froid. Les repères disparaissent. Il faut alors redoubler de prudence et de sang-froid. Au début de l’été arctique, vers la fin du mois de juin, la température de l’océan est proche de 5°. Celle des rivières, à peine 4°. La peau s’en souvient lorsqu’il faut ôter les chaussures pour traverser à gué, plusieurs fois par jour.

Péninsule du Hornstrandir Islande

En contrepartie, l’eau est généreuse. Il suffit de se pencher pour boire. Sensation oubliée que cette eau disponible à profusion, claire, minérale, glacée. Sans doute l’une des dernières régions d’Europe où l’on peut boire à même les ruisseaux ou les torrents.

Hornstrandir Islande Jean François Lurol

Le bateau qui m’emmène ne peut pas approcher du rivage. C’est en zodiac qu’il faudra terminer.
Cette fois ça y est, me voici totalement seul.
6 jours pour faire le tour de la péninsule. 120 km avec mes pieds pour avancer.
Et, partout autour, la grande nature sauvage.

>> Découvrir le 2ème épisode, dédié au renard polaire <<

Crédit photos :  Jean-François Lurol

Commentaires

comments

Read this article in English

Leer este artículo en español

Vous aimerez aussi :
En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer la qualité de votre visite, vous proposer des services et offres adaptés, ainsi que des options de partage social. J'accepte En savoir plus